Couverture du journal du 01/03/2024 Le magazine de la semaine

[ Entreprendre en couple ] Simone à Bordeaux : la confiance règne

Agnès Tardy a créé la marque de bijoux Simone à Bordeaux. Son mari, Eric, l'a rejointe en 2020 pour codiriger l'entreprise.

Eric et Agnès Tardy, Simone à Bordeaux

Eric et Agnès Tardy, dirigeants de Simone à Bordeaux ©D.R.

“C’est un peu le deuxième enfant que l’on n’a pas eu”. Agnès et Eric Tardy sont codirigeants de la marque Simone à Bordeaux : ils conçoivent et fabriquent des bijoux colorés, faciles à porter, en métal émaillé. C’est Agnès Tardy qui est à l’origine de la marque. Après qu’on lui a diagnostiqué deux cancers du sein en 2018 et 2019, la fondatrice décide de créer cette marque de bijoux. En 2020, Éric Tardy rejoint l’aventure. “J’ai constaté que ma femme avait un sacré talent”, assure-t-il. “C’est un choix qui n’est pas facile, surtout quand on arrive après », explique-t-il. L’entreprise reste le projet de sa femme, elle en est la créatrice et la présidente. “

UN MANAGEMENT FAMILIAL

Pour ce qui est de l’organisation au sein de la société, la répartition des rôles s’est faite de manière naturelle pour les Tardy, en fonction des expertises et affinités de chacun. Agnès s’occupe de la partie direction artistique, création et Eric de la gestion des opérations, de la finance ou encore du marketing. “Il faut surtout faire des points réguliers en se demandant si chacun est bien à sa place, et si chacun s’épanouit dans ce qu’il fait”, insiste-t-il. Le codirigeant relate aussi une partie importante de cette association : la confiance. “On est mariés, on a eu un premier engagement fort. On perpétue notre confiance dans l’entreprise”. Les deux compagnons se connaissent sur le bout des doigts : “on sait comment on doit s’aborder, et ça nous donne plus de flexibilité”.

Il faut surtout faire des points réguliers en se demandant si chacun est bien à sa place

Une chose est sûre pour Eric Tardy : le fait d’entreprendre en couple influe sur leur façon de manager. “On a eu une approche très familiale, et elle l’est encore puisqu’ils nous appellent père et mère sab (Simone à Bordeaux)”. Pour l’entrepreneur c’est à double tranchant : “ce qui nous arrive souvent, c’est de nous contredire sur les décisions, et cela perd un peu les employés”, analyse-t-il. Alors pour éviter cela, chacun manage les équipes de son pôle.

ÉPINEUSES VACANCES

“Il faut faire la part des choses et être capable de couper entre la vie professionnelle et personnelle », concède-t-il. Pour le moment le couple n’a pas encore réussi à trouver la bonne recette. Un des points les plus délicat : les vacances. “Si on veut partir tous les deux, cela veut dire qu’il n’y pas plus de managers au bureau. Donc c’est dur de s’arrêter totalement de travailler”, remarque Eric Tardy.

Pour le couple, Simone à Bordeaux reste un projet familial fort. “Cela nous motive et nous anime beaucoup”, se réjouit l’entrepreneur. Aujourd’hui, la marque compte 25 000 clients, 200 revendeurs, 14 employés et un chiffre d’affaires 2022 de 1,4 million d’euros.