Couverture du journal du 30/07/2021 Consulter le journal

[ Gironde ] Hôtels : peu de clients en avril

Des hôtels occupés à 20 % de leur capacité en avril 2021 à Bordeaux et un revenu par chambre en chute de 76 % par rapport à 2019. C’est ce qu’il ressort du dernier Baromètre de l’Hôtellerie Bordeaux Métropole publié par la CCI Bordeaux Gironde, en partenariat avec In Extenso Tourisme Culture et Hôtellerie.

Grand Hôtel Bordeaux

Grand Hôtel Bordeaux © E Cuvillier

Le revenu par chambre dans les hôtels de la métropole bordelaise a péniblement atteint les 15 euros en avril 2021 alors qu’il était de 60 euros en moyenne avant la crise sanitaire. Ce début d’année reste donc particulièrement difficile pour les hôteliers : les performances cumulées depuis le 1er janvier 2021 affichent une baisse de 63 % du revenu par chambre par rapport à 2019. Les professionnels comptent sur la levée du couvre-feu, la réouverture des restaurants et la reprise des activités culturelles et de loisirs pour renouer avec de meilleurs résultats dans les mois à venir.

Dans le détail, le dernier Baromètre de l’Hôtellerie de la CCI Bordeaux Gironde montre que le taux d’occupation dans les hôtels haut de gamme de la métropole de Bordeaux a été à peine supérieur à 10 % en avril 2021 contre 75 % avant la crise. Les meilleurs scores sur ce même indicateur ont été obtenus par les résidences hôtelières (46,8 % de logements loués en avril dernier contre 84,2 % en 2019) et par les hôtels économiques (23 % de chambres occupées contre 70,9 % il y a 2 ans).

Les performances des hôtels, par zones géographiques au sein de la métropole bordelaise, montrent également des disparités, tant au niveau du taux d’occupation que du revenu par chambre. Les hôtels ayant réalisé les moins mauvaises performances en avril dernier sont situés au sud de l’agglomération (taux d’occupation à 30 % et revenu par chambre à 18 euros).

À peine 10 % d’occupation dans les hôtels haut de gamme de la métropole

À l’inverse, les hôtels au centre de Bordeaux et dans le secteur de la gare Saint-Jean n’ont réussi à louer que 16 % de leurs chambres avec un revenu par chambre respectif de 16 et 15 euros.