Couverture du journal du 11/09/2020 Consulter le journal

GWLADYS TOHIER : Remettre l’humain au centre de nos missions avec le numérique

La qualité de la prestation, l’écoute régulière, l’identification des attentes des clients doivent être au coeur de notre démarche quotidienne. Nous nous devons de favoriser les échanges humains avec nos clients mais aussi avec nos équipes.

GWLADYS TOHIER

Le numérique doit être un outil pour nous faire gagner du temps, pour être plus présents auprès de nos clients et pour leur proposer des prestations  à meilleure valeur ajoutée.

La promotion de la prospective et de l’innovation au bénéfice d’une transformation digitale est indispensable pour permettre de moderniser nos pratiques et nos outils.

LA COMMISSION NUMÉRIQUE ET INNOVATION DE LA CNCC

Forte de ce constat, j’ai pris une part active dans la Commission Numérique et Innovation (CNI) de la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes (CNCC) car je suis convaincue que l’ensemble des technologies disponibles doivent être envisagées comme des opportunités pour renforcer tout à la fois la qualité de nos prestations et notre rôle d’acteur de la sécurité financière.

La Commission Numérique et Innovation présidée par Nathalie Malicet a pour but de repenser l’audit de demain & accompagner  les cabinets dans leur transformation digitale.

3 objectifs fondamentaux :
– développement de nos missions,
– mutation des Modalités de travail et organisation des cabinets,
– évolution de la relation clients.

LE CLUB DIGITAL ACCOUNTING DE L’OBSERVATOIRE DE LA FINTECH

Récemment, j’ai également eu la chance d’intégrer l’Observatoire de la Fintech en tant qu’expert. L’Observatoire de la Fintech fondé et présidé par Mikaël Ptachek a vu le jour en 2020 et a été créé entre autres pour renforcer et faciliter l’accélération de  l’écosystème de la Fintech. Cet écosystème s’est formé et développé en France avec des incubateurs, accélérateurs, associations de place, organismes de formation, cabinets de conseil avec practices dédiées, banques d’affaires, cabinets d’avocat, pôle de  compétitivité et l’Observatoire de la Fintech en fait aujourd’hui partie, avec beaucoup d’idées pour atteindre cet objectif. Idées, initiatives et actions que cet Observatoire positionne en complément et non en superposition aux actions de place en cours et en parfaite harmonie et collaboration avec les actions déjà menées dans cet écosystème. Afin de mieux comprendre les besoins de demain et les intégrer à ses plans d’action, l’Observatoire de la Fintech a construit son équipe autour de professionnels exerçant des fonctions opérationnelles dans la Fintech, dans les services financiers et dans les métiers du chiffre au sens large. C’est précisément dans ce contexte que je me suis engagée à coordonner les actions du Club Digital Accounting de l’Observatoire de la Finetch.

Face à l’écosystème très riche des TPE/PME, notre vision commune est que les professionnels du chiffre et les Startups de la Fintech ont besoin de coopérer afin de développer et d’améliorer les outils numériques utiles aux entreprises en dépassant leurs limites respectives. La création du Club Digital Accounting au sein de l’Observatoire de la Fintech est une réelle opportunité, voire une nécessité. Il va permettre d’être le pont entre les acteurs établis que sont les professionnels du chiffre et les acteurs de la Fintech afin de créer une dynamique vertueuse d’innovation. L’expérience et la connaissance des différents secteurs d’activités du monde de l’Entreprise apportées par les professionnels du chiffre alliées à l’agilité et à l’ingénierie des start-ups va permettre d’apporter des réponses à certaines problématiques et difficultés des TPE/PME. Ce club va être un lieu de partage et d’échange où chaque acteur aura sa place et apportera sa valeur ajoutée. Son lancement a lieu prochainement.

Les professionnels du chiffre et les start-ups ont besoin de coopérer afin de développer les outils numériques utiles aux entreprises

 

LES ACTEURS DE LA FINTECH ET LES PROFESSIONNELS EXPERTS-COMPTABLES ET DE COMMISSAIRES AUX COMPTES PARTENAIRES POUR UN SERVICE CLIENTS TRANSFORMÉ

Afin d’accélérer et faciliter la transformation numérique des professions d’expert-comptable et de commissaire aux comptes, toutes les technologies disponibles doivent être envisagées comme des opportunités afin :

– d’anticiper les réponses à apporter  aux attentes de nos clients dans leur propre transformation numérique ;
– d’améliorer le quotidien des professionnels grâce, par exemple, à des outils permettant l’automatisation des tâches répétitives (écritures comptables, paie, etc.), la simplification la gestion et la planification de nos missions… ;
– de se positionner sur des outils prédictifs notamment en matière de gestion et d’anticipation des besoins de trésorerie des entreprises ;
– de revendiquer un rôle d’alerte en matière de sécurisation des données.

Nous devons nous approprier le numérique et ses outils pour nous simplifier les tâches répétitives, afin d’être plus présents auprès de nos clients et de les accompagner en leur proposant des prestations à meilleure valeur ajoutée. Nous devons nous positionner sur des outils nous permettant d’améliorer notre quotidien et celui de nos collaborateurs, nous positionner sur des outils prédictifs et anticiper les réponses à apporter aux attentes de nos clients dans leur propre transformation numérique. La Fintech développe  déjà des outils dans ce sens et plus spécifiquement la Regtech, le Middle et Back-office et les services aux acteurs financiers. À  titre d’exemple :
– Universign ou Connective avec la signature électronique,
– Pikcio avec une plateforme de communication basée sur la Blockchain permettant de sécuriser et d’encrypter tous les échanges entre collaborateurs et avec les clients,
– Hyperlex avec une plateforme assurant la gestion et l’analyse de contrat grâce à l’IA,
– Payfit avec sa solution paie/RH,
– Quickbooks avec sa solution comptabilité/gestion de trésorerie,
– Welyb avec une plateforme collaborative de GED décentralisée et sécurisée via la Blockchain dédiée aux experts-comptables,
– Pennylane avec une plateforme permettant au dirigeant et à son expert-comptable de facilement suivre les comptes de l’entreprise.

Considérer les professionnels du chiffre et les start-ups de la fintech comme de simples concurrents est une vision passéiste, même si les start-ups représentent effectivement un challenge pour la profession. Car les deux écosystèmes peuvent s’enrichir mutuellement et ont donc un intérêt commun à trouver la voie d’une collaboration fructueuse. De même, la réforme territoriale concernant le rapprochement régional au niveau des Compagnies Régionales des Commissaires aux Comptes et des Conseils Régionaux de l’Ordre des Experts-Comptables va permettre d’unir les énergies de ce nouveau périmètre élargi et d’accompagner plus efficacement nos clients et notre profession dans leur transformation digitale.