Couverture du journal du 24/09/2021 Consulter le journal

Hommage à Pascal Personne, Directeur de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac de 2004 à 2021

Directeur de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac de 2004 à 2021, Pascal Personne est décédé le 21 janvier 2021. Le dirigeant à la personnalité affable aura marqué de son empreinte durable l’infrastructure mais aussi la vie économique régionale.

Pascal Personne AEROPORT

Pascal Personne © Vincent Rousset

« C’est avec une très grande émotion et une infinie tristesse et que nous avons appris la disparition de Pascal Personne survenue ce jeudi 21 janvier 2021. » Cette déclaration du président de la CCI Bordeaux-Gironde Patrick Seguin résume la stupeur et l’émotion suscitée par le décès de Pascal Personne à 61 ans, figure de la vie économique régionale durant 17 ans et personnalité unanimement appréciée et reconnue. Les hommages se sont multipliés : « Par sa vision et son engagement, Pascal Personne aura marqué de son empreinte la plateforme aéroportuaire pour la hisser dans le haut du tableau des aéroports français. Un homme de convictions et de dialogue… » (Patrick Seguin). « Nous perdons un homme de conviction, d’écoute et de grande valeur. Durant ses 17 années de mandat, il aura, grâce à son expertise et ses talents, hissé Bordeaux-Mérignac dans le groupe très fermé des grands aéroports, et aura ainsi joué un rôle extrême- ment précieux pour le développement économique, touristique et culturel de notre territoire. Il avait su se faire apprécier de tous, par son humanité et sa capacité d’écoute, qualités qu’il mettait au service de l’aéroport mais aussi de ses partenaires publics » (Alain Rousset).

TERMINAL BILLI LOW COST Bordeaux

Le terminal Billi, une des réalisations marquantes du mandat de Pascal Personne © D. R.

UN PARCOURS DE VIE : LE TRANSPORT AÉRIEN

« C’était un homme exceptionnel. Il avait toutes les qualités de manager et de cœur. Je souhaite saluer sa mémoire et adresser tout mon soutien à sa famille.

C’était un vrai bonheur de travailler à ses côtés. Il va manquer à l’ensemble de notre territoire. Je suis profondément bouleversé » (Laurent Courbu, président de la CCI de Bordeaux de 2001 à 2010). « Pascal Personne a renforcé le rayonnement de cet élément structurant pour la Ville de Mérignac et l’agglomération. Jusqu’à la fin de ses fonctions, il a œuvré activement pour la réussite de tous les projets de l’aéroport » (Alain Anziani, maire de Mérignac et président de Bordeaux Métropole).

Diplômé en Sciences Politiques, titulaire d’un DEA d’Histoire et d’un Diplôme en Administration Publique, Pascal Personne était un lettré qui avait complété sa formation par un diplôme en Gestion et Finances d’Entreprise. Il avait démarré sa carrière, dans le trans- port aérien. Après 5 années passées au sein des services de la Direction Générale de l’Aviation Civile, il rejoint, en 1990, le secteur privé au sein de plusieurs compagnies (Minerve, AOM et AOM/Air Liberté), en charge notamment du développement des lignes aériennes, tant à l’international (Asie-Pacifique, Amériques,…) qu’en France et des alliances.

En 2001, il se consacre à la relance des lignes d’Air Lib avant d’en devenir le directeur général exécutif de janvier 2002 à février 2003. Il mène une politique de redressement et de réorganisation de la compagnie et lance avec l’appui de l’équipe de direction, un nouveau produit, « Air Lib Express ».

Il avait parié avec succès sur l’explosion du trafic des compagnies low cost

Pascal Personne était arrivé à 44 ans à la direction de l’Aéroport de Bordeaux succédant au sémillant Robert Beynat (artisan du hall B et fondateur de Vinexpo). Il avait à l’époque pour mission de consolider l’existant, de développer les lignes transversales et de conforter la « Porte Ibérique » (ces lignes directes opérées par Air France à destination de Madrid, Barcelone, Porto et Lisbonne). Rapidement, il a parié avec succès sur l’explosion du trafic des compagnies low cost en Europe. Je me souviens de mes interviews de lui, de son accueil chaleureux dans son bureau de l’aéroport avec vue sur les pistes. Lorsque je lui signifiais qu’il avantageait les compagnies low cost au détriment d’Air France, il souriait sans esquiver et déroulait sa stratégie de croissance, tranquillement mais avec détermination. C’est lui naturellement qui a impulsé en 2010 la construction du terminal Billi dédié aux compagnies à bas coût (easyJet, Ryanair, etc.). Sous sa direction, d’autres gros chantiers ont été menés : la rénovation des pistes, la nouvelle jetée du hall A, le projet d’arrivée du tramway ou encore la création du 45ème parallèle. L’une des dernières fois où je l’ai vu, il m’avait évoqué le développement potentiel d’un trafic long courrier direct entre Bordeaux et certaines destinations mondiales d’envergure (Chine, États-Unis…). Un rêve ? Non, une réalité du possible, il avait bien lancé Montréal qui fonctionnait très bien tous les étés…

Sous son mandat, entre 2004 et 2019, l’aéroport de Mérignac est passé de 2,5 millions de passagers à 7,7 millions par an avant que la crise du Covid ne vienne mettre à un terme à cette croissance continue et inédite dans l’histoire de Bordeaux et de sa région.

Pascal Personne avait démissionné de ses fonctions pour raison de santé le 14 janvier dernier. Le Conseil de surveillance avait salué l’importance de son travail accompli et Pascal Personne, empreint d’humilité avait sobrement déclaré : « Ce fut un honneur de travailler au développement de l’Aéroport de Bordeaux au service de son territoire, et une fierté d’animer une communauté professionnelle très engagée dans ses missions, avec l’équipe de direction à mes côtés ».

Sans doute par son ouverture aux autres et son intérêt pour le monde, Pascal Personne avait adopté le trans- port aérien en parcours de vie.