Couverture du journal du 16/04/2021 Consulter le journal

Interview avec Denise Iribarne : Immobilier, la Gironde toujours attractive

Après une année 2020 difficile, le marché immobilier en Gironde connaît toujours une activité soutenue en 2021 avec une tendance fortement boostée par le confinement : les acquéreurs veulent des maisons avec jardin, de la superficie, bref de l’espace. C’est ce que nous explique Denise Iribarne, négociatrice immobilière indépendante pour 123 Webimmo.com, une enseigne en fort développement.

Denise Iribarne 123 Webimmo.com

Denise Iribarne, négociatrice immobilière indépendante pour 123 Webimmo.com © Atelier Gallien / Echos Judiciaires Girondins

Echos Judiciaires Girondins : Globalement, 2020, marquée par la crise économique liée au Covid-19, aura été une année sombre pour le marché immobilier français et la Gironde n’a semble-t-il pas été épargnée. En tant que professionnelle de l’immobilier exerçant sur les secteurs de Bordeaux-Caudéran et Le Bouscat, comment avez-vous vécu cette année 2020 : était-elle si catastrophique et avez-vous connu une réelle baisse des ventes ? Ou au contraire avez-vous tiré votre épingle du jeu, réalisant une année satisfaisante in fine ?

Denise Iribarne : « En ce qui me concerne, l’année 2020 aura été meilleure que celle de 2019, cela s’explique tout simplement par le fait qu’à partir du premier confinement, les clients acquéreurs étaient à la recherche de biens avec plus de surface, d’extérieur conséquent. Ils veulent pouvoir profiter du beau temps. Ils ont privilégié les maisons plutôt que les appartements. »

 

EJG : Avez-vous observé des baisses de prix et/ou un allongement de la durée des biens en vente comme l’ont constaté plusieurs baromètres d’étude du secteur ?

D. I. : « J’ai observé les deux c’est-à-dire une baisse des prix car les clients acquéreurs savaient qu’ils étaient en force pour la négociation et des propriétaires qui préféraient rester au prix malgré tout car peu d’offres. »

Les Parisiens sont plus enclins qu’avant à s’éloigner de l’hyper-centre de Bordeaux…

EJG : Je sais que vous avez nombre de clients parisiens. Observez-vous une attractivité moindre de Bordeaux et de son agglomération auprès de vos acquéreurs potentiels ? Ou au contraire Bordeaux attire toujours des investisseurs d’ailleurs ?

D. I. : « Le marché immobilier en Gironde et sur l’agglomération bordelaise en particulier, me paraît être toujours en plein essor. Entre possibilités de télétravail et besoin d’espace, les demandes se multiplient. Le confinement n’a pas attaqué le moral des acquéreurs des autres régions et notamment celle de la région parisienne. Depuis le déconfinement, la métropole bordelaise semble attirer toujours du fait de ses projets économiques et son aménagement du territoire. Les Parisiens sont plus enclins qu’avant à s’éloigner de l’hyper-centre. C’est une région qui fait rêver ! Auparavant, c’était prisé pour l’achat d’une résidence secondaire, la tendance aujourd’hui est d’y acquérir leur résidence principale. Le choix des Parisiens se dirige soit vers des maisons avec un grand espace vert, soit non loin des transports pour ceux qui le souhaitent.

Les secteurs de Bordeaux-Caudéran et du Bouscat sont toujours très demandés car tous les critères sont réunis : maisons avec espaces verts, proximité des transports…

La présence du tramway, bien plus que le bus, est un atout majeur pour la vente et l’achat d’un bien à Bordeaux. La ligne D notamment, qui part des Quinconces, traverse Le Bouscat et va jusqu’à Eysines, est un argument de vente très convaincant pour les biens situés dans ce secteur. Elle permet, en effet, de rejoindre le centre-ville de Bordeaux en seulement 10 minutes. Les secteurs de Bordeaux-Caudéran et du Bouscat sont toujours très demandés car tous les critères sont réunis. Et les acquéreurs souhaitent tout simplement une meilleure qualité de vie. »

Bordeaux

Bordeaux © Poutge

EJG : Confinement oblige, les acquéreurs qu’ils soient primo-accédants ou non recherchent donc de plus en plus des maisons avec jardin et avec de plus grandes superficies. Avez-vous observé cette tendance ?

D. I. : « Les primo-accédants privilégient le plus souvent l’emplacement du bien à la superficie. Il ne faut pas oublier qu’ils sont souvent limités par leur budget car pour acheter à Bordeaux, il leur faudra un apport considérable. »

 

EJG : Comment se présente l’année 2021 ? Voyez-vous une reprise du marché, un dynamisme retrouvé ou bien au contraire un effondrement avec une baisse des prix attendue ?

D. I. : « Concernant l’année 2021, elle débute avec dynamisme, il y a une forte demande mais peu d’offres. Du coup, les propriétaires le savent et profitent de la situation pour ne pas baisser le prix, bien au contraire. Les acheteurs sont déterminés et souhaitent vraiment acquérir un bien. De leur côté, les vendeurs n’ont pas renoncé à vendre leur bien. Je reste confiante car le marché repose sur des bases solides. »

 

EJG : Comme d’autres secteurs économiques, l’immobilier a connu une forte mutation liée à l’Internet durant ces 10 dernières années. Pouvez-vous nous expliquer justement le positionnement de l’enseigne 123 Webimmo : comment vous différenciez-vous par rapport aux autres ?

D. I. : « Depuis plus de 17 ans, le réseau 123WEBIMMO. COM s’appuie sur un concept d’agence immobilière 100 % Web. Le réseau est donc, depuis bien longtemps, aguerri à développer son activité de transaction avec l’ensemble des outils digitaux les plus modernes. Pour ma part, cela fait 8 ans et demi que je travaille en tant que négociatrice en bien immobilier chez 123WEBIMMO.COM qui est un réseau efficace et novateur. La vitrine est exclusivement Internet.

Le concept de 123 Webimmo.com propose une nouvelle approche avec des commissions 2 à 3 fois moins chères que les agences traditionnelles

Le concept consiste à offrir un service de qualité dans une nouvelle approche, efficace et pertinente avec des commissions 2 à 3 fois moins chères que les agences traditionnelles. La présentation des biens en visite virtuelle notamment sous forme de diaporama commenté est bien conçu. Les avantages pour mes clients de travailler avec moi sont déjà les honoraires réduits jusqu’à 3 % et le fait que je sois la seule interlocutrice permet un réel suivi. Je m’efforce d’être la plus professionnelle possible tout en étant humble pour me différencier de mes concurrents par exemple en leur fournissant une estimation objective en leur donnant les derniers prix réels de vente. En faisant des photos professionnelles avec un appareil photo performant, visites en 360 degrés. J’aide mes clients pour le choix du diagnostiqueur, d’un courtier, d’un banquier… Je suis là pour les conseiller sur tous les aspects de la vente ou d’une acquisition… Le but c’est de rassurer le client, ce qui va lui permettre de vivre plus sereinement cette étape importante dans une vie. »

 

EJG : Quels développements sont prévus pour 123 Webimmo en France en général et en Gironde en particulier ?

D. I. : « Si nous avions l’habitude de travailler à distance, la majorité de nos agences comme la tête de réseau ont augmenté de manière considérable les rendez-vous clients à distance pour pallier l’impossibilité de sortir lors des périodes de confinement. Nos agences ont également développé, bien plus qu’avant la crise, les visites live à distance afin de permettre aux acquéreurs de visiter un bien sans se déplacer mais avec la présence de nos agents dans le bien. Nous avons également mis en œuvre des outils d’animation commerciale à distance. Nous avons organisé plus de 45 webinaires durant le confinement. C’est une pratique que nous allons conserver en parallèle de l’animation terrain qui devrait reprendre dès que possible. Enfin, du côté de notre académie de formation 123WEBIMMO.COM, si nous avions déjà développé des modules de formation e-learning, nous avons très largement renforcé nos formations à distance en live avec la présence d’un formateur coach pour animer ces formations à distance. Et si nous espérons rapidement reprendre les formations plénières, nous maintiendrons les formations e-learning et les formations live. Le premier objectif du Réseau 123WEBIMMO.COM pour 2021 est de continuer à accompagner toutes nos agences dans leur développement commercial et dans la montée en compétence de leurs équipes commerciales avec l’appui de notre académie de formation. Le second objectif est de continuer à faire grandir le réseau avec le recrutement de 15 nouveaux franchisés. Enfin, le troisième objectif est de poursuivre la montée en puissance de notre digitalisation avec la refonte de notre nouvel outil de transaction et de commercialisation. »

 

EJG : Secteur essentiel de la vie humaine, l’immobilier connaît une concurrence rude entre ses différents acteurs. Votre métier de négociatrice immobilière est-il selon vous devenu plus difficile ces derniers temps ?

D. I. : « Sincèrement pas du tout car si durant les deux périodes de confinement, il ne nous était pas possible d’assurer les visites physiques, on a pu malgré tout rester actif en continuant à travailler a minima à distance avec, par exemple, des visites virtuelles 360° et la signature électronique des documents (bons de visite, compromis, offre d’achat, etc.). Mon métier de négociatrice immobilière est selon moi une force grâce à mon réseau 123WEBIMMO.COM car les caractéristiques mêmes de notre modèle, le 100 % web et l’expérience de mon réseau dans l’utilisation des outils digitaux alliés à une véritable présence terrain matérialisée par plus de 110 agences en France, ont été de véritables atouts, non seulement pour conserver des relations avec les clients et prospects durant les périodes de confinement mais également pour réussir notre année commerciale. »