Couverture du journal du 18/09/2020 Consulter le journal

Tomate de Marmande, une identité valorisée

Au moment où la filière tomates doit faire face à la menace d’une maladie végétale susceptible de s’attaquer aux cultures françaises, les producteurs de la région de Marmande ont décidé de valoriser leur marque territoriale. La marque « Tomate de Marmande » a été officialisée le 25 février dernier au dernier Salon de l’Agriculture de Paris.

Lors du lancement de cette marque collective « Tomate de Marmande » ont été évoquées les motivations à l’origine de ce lancement et l’attachement des différents acteurs de la filière de ce produit emblématique du Sud-Ouest. Légume fruit préféré des Français et ancré dans une histoire qui date du XVIe siècle, la tomate est une production chère au cœur des agriculteurs marmandais. En 2020, la marque territoriale « Tomate de Marmande » entend redonner de la notoriété à ce produit historique et répondre ainsi au souhait de l’ensemble de la filière de se réunir sous une bannière commune. 

Un cahier des charges pour le frais et un pour le transformé ont été mis en place : la tomate doit être produite dans la zone de Marmande (de Bergerac à Agen), en pleine terre, de mi-mai à fin octobre en PBI (protection biologique intégrée). Elle doit en outre être récoltée à maturité et à la main pour le frais, ce qui implique la formation du personnel. La commercialisation des produits concerne le territoire national. C’est une première étape avant l’obtention d’une Indication géographique protégée (IGP) pour l’appellation qui serait un véritable levier pour faire face à la concurrence étrangère. « Connue, la « Tomate de Marmande » doit être aujourd’hui reconnue et aussi être conservée dans la mémoire collective des Français », explique l’Association Interprofessionnelle des Fruits et Légumes de Lot-et-Garonne (AIFLG). 

La « Tomate de Marmande » compte 16 producteurs en frais pour 14 hectares cultivés et 96 producteurs de « Tomate de Marmande » destinée à la transformation, pour 506 hectares cultivés. Au total, ce sont 50 000 tonnes de tomates transformées et 1 500 tonnes de tomate de bouche qui sont produites. Parmi les caractéristiques de la tomate de Marmande, on peut dire que c’est une variété qui donne des grosses tomates pesant environ 200 grammes chacune, et jusqu’à 400 grammes. Elles ont une forme doucement côtelée et légèrement aplatie. Leur chair, ferme, est parfumée et d’excellente qualité gustative. La « Tomate de Marmande » est une tomate cultivée en pleine terre sur un territoire bien délimité. Elle est soit destinée à être vendue en frais, soit destinée à être transformée par ses partenaires du territoire. En frais, différentes variétés ont été sélectionnées pour porter les couleurs de la marque (tomates de type cœur, côtelées, cornues…). En transformé, différents produits comme du jus, des sauces, du tourin, du ketchup, seront disponibles sous la marque « Tomate de Marmande ». En 2018, la consommation de tomates fraiches par personne était de 13,5 kg par an et 95 % des Français affirmaient consommer des tomates dans leur alimentation. Cette consommation s’articule autour de 4 grands types de tomates fraîches : tomates rondes, tomates côtelées, tomates oblongues ou allongées et bien sûr tomates cerises.