Couverture du journal du 06/06/2024 Le nouveau magazine

Nouvelle-Aquitaine – Matériaux : L’Unicem interroge les élus locaux sur leur perception des carrières

L’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem) Nouvelle-Aquitaine a interrogé 800 maires dans le cadre d'une enquête sur leur perception des carrières, leurs craintes et attentes. 

Unicem

Il y a 500 carrières sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine © Unicem

Les projets de carrières sont privés mais majoritairement destinés à servir la commande publique. « Le maire est donc l’interlocuteur principal du carrier. Il est un relai très important pour le développement et la pérennisation de notre activité », assure Jean-Claude Pouxviel, président de l’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem) Nouvelle-Aquitaine. D’où la volonté pour la fédération de sonder les élus de Nouvelle-Aquitaine afin de connaître leur perception des carrières mais aussi leurs craintes et leurs attentes. 800 maires ont ainsi été consultés dans le cadre d’une enquête réalisée par l’institut bordelais Cohda.

Il en ressort que 98 % des maires interrogés connaissent le sujet des carrières. 82 % citent les routes parmi les types d’ouvrage auxquels sont destinés les matériaux extraits tandis que 61 % citent les logements. Parmi les autres enseignements, 64 % des élus de communes sans carrière ont des craintes vis-à-vis d’un projet de carrière tandis que 85 % déclarent que la carrière est une bonne chose pour leur commune, notamment en matière d’emplois et de ressources financières. À titre d’exemple, l’activité carrière représente 30 % du budget de fonctionnement de la commune de Rébénacq (673 habitants) dans les Pyrénées-Atlantiques.

Les attentes portent sur une limitation des nuisances même si l’expérience d’une carrière améliore la perception des impacts et sur davantage de communication et de concertation avec le public. Cette enquête intervient alors que le schéma régional des carrières est en cours d’élaboration. Il devrait être validé dans les prochains mois. La filière carrières et matériaux de Nouvelle-Aquitaine comprend 340 entreprises, 8 300 salariés directs, 500 carrières et 320 centrales à béton prêt à l’emploi.