Couverture du journal du 25/11/2022 Consulter le journal

Bordeaux : Exp’Hôtel le retour, avec Philippe Etchebest

Les professionnels de la restauration, des métiers de bouche et l’hôtellerie se retrouveront au salon Exp’Hôtel du 28 au 30 novembre 2021 au parc des expos de Bordeaux-Lac sous l’égide de son président, l’emblématique star télé Philippe Etchebest.

Philippe Etchebest Exp'hotel

Philippe Etchebest lors de sa venue à Exp'hôtel édition 2019 © Exp'hôtel

Si Exp’Hôtel reste un rendez-vous incontournable de la restauration, métiers de bouche et hôtellerie, rarement une édition aura été autant attendue ! Préparée en plein confinement, alors que les bars, cafés, restaurants et une partie des hôtels étaient fermés, l’édition 2021 du salon bordelais a généré interrogations et incertitude. « Il a fallu beaucoup d’énergie et d’enthousiasme pour lutter contre les événements », a souligné son président, Philippe Etchebest, « car il y a une vraie attente de la profession, et un besoin de perspectives positives. » Ainsi, du 28 au 30 novembre, Exp’Hôtel donnera l’occasion à la grande famille des restaurateurs (120 chefs seront présents) des métiers de bouche (artisans) et hôteliers de se retrouver et de relancer leur activité après des mois très difficiles.

Exp'hotel

Exp’hôtel 2019 © Exp’hôtel

Ils sont nombreux : représentants des différents métiers au sein du comité de pilotage, Meilleurs Ouvriers de France, chefs étoilés, représentants des organisations professionnelles : UMIH 33, Chambre des Métiers et de l’Artisanat, producteurs régionaux… « On a eu très peur que ce salon soit annulé », a commenté Franck Chaumes, vice-président de l’UMIH 33 et président du comité de pilotage, « et on est ravi de retrouver notre salon, parce qu’on a besoin de se retrouver, et ce sera une grosse édition en termes de présentiel. L’engouement pour les moments de convivialité est presque débordant ! »

Les confinements ont marqué la profession. « On a un métier très individualiste », a estimé Philippe Etchebest, et ça a été l’occasion pour les restaurateurs de réfléchir et d’échanger sur les manières de travailler. Après des mois de fermeture, ce salon est aussi celui de la relance, du lien social et des nouvelles tendances : « Face aux enjeux environnementaux et aux nouvelles attentes des consommateurs, Exp’Hôtel sera le marqueur d’un moment de cohésion et de solidarité pour ses acteurs », a déclaré Delphine Demade, directrice du salon.

Après des mois de fermeture, ce salon est aussi celui de la relance, du lien social et des nouvelles tendances

SALON ÉCORESPONSABLE

Le fil rouge du salon sera en effet celui de la responsabilité : circuits courts, saisonnalité des produits, écoconception, économie circulaire, antigaspillage ou encore neutralité carbone sont les enjeux majeurs déclinés sous la forme d’un catalogue (« Produits responsables ») et d’un partenariat avec la banque alimentaire : 90 % des déchets seront recyclés. L’organisateur – Congrès et Expositions de Bordeaux (CEB) – est lui-même engagé dans une démarche de certification ISO 20121 en soutien de sa politique RSE et énergie verte. La part belle est faite également aux producteurs locaux qui auront leur espace : Loc’Halles by l’AANA (Agence de l’Alimentation de Nouvelle-Aquitaine).

Les organisateurs du salon se sont réjouis de cette présence : « L’AANA à nos côtés, c’est une force, un salon au sein du salon », a précisé Franck Chaumes qui a estimé par ailleurs que bio et régional devraient se fédérer pour mieux répondre aux attentes des consommateurs.

La présence des producteurs locaux à nos côtés est une force, c’est un salon au sein du salon.

Un autre espace « Pitchs des exposants » permettra par ailleurs aux producteurs ou entrepreneurs de présenter un produit, un concept, une innovation en 15 minutes chrono. La soirée Afterwork permettra aux exposants de disposer d’un temps d’échanges avec leurs clients et prospects. D’autres rendez-vous sont programmés tels que le Grand Plateau, pour des échanges entre professionnels dans le cadre de speed-meetings autour de 2 thèmes : l’éco-responsabilité et la responsabilité sociétale. Cette dernière s’intéresse en outre à la transmission des savoir-faire et la formation des professionnels, un autre des enjeux majeurs de la profession.

L’espace dédié à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat en Nouvelle-Aquitaine sera l’occasion, en cette période marquée par le manque de vocation, de faire découvrir aux jeunes les métiers et filières de l’alimentaire.

Parmi les nouveautés : le trophée Thierry Bamas réservé aux pâtissiers professionnels

EXP’HÔTEL EN CHIFFRES

17 500 professionnels

270 exposants 120 chefs et MOF

4 pôles d’exposition (Matériel, déco design, services, nouvelles technologies)

3 espaces (Loc’Halles, artisanat, start-up)

2 parcours transversaux (street-food, boulangerie)

2 catalogues (Nouveautés et Produits responsables)

Philippe Etchebest, Exp’hôtel 2019 © Exp’hôtel

« LA VITRINE DU SALON »

L’organisation des concours fait partie des moments-clés du salon. « La transmission est essentielle dans nos métiers. Exp’Hôtel offre une scène exceptionnelle autour de 12 concours », a annoncé son président. Le plus notoire, le trophée Philippe Etchebest, s’impose comme « la vitrine du salon ». Concours de haut niveau, il mobilise un jury d’exception composé de chefs multi-étoilés, de Bocuse d’or et d’argent et de MOF. D’autres valorisent les métiers de bouche : boulangerie, boucherie, charcuterie, sommellerie, mais aussi les produits : chocolat, ouverture d’huîtres…

Tous les incontournables auxquels se rajoutent deux nouveaux : l’expérience restauration qui met en avant le travail de salle et le trophée Thierry Bamas réservé aux pâtissiers professionnels. « Cette transmission du savoir-faire est essentielle », a repris le chef Etchebest, « et je suis content que le salon Exp’Hôtel soit représentatif de notre région ».