Couverture du journal du 23/10/2020 Consulter le journal

Rentrée littéraire 2020 : nos coups de cœur

Incontournables, premiers romans ou coups de cœur, notre sélection pour cette rentrée littéraire.

Livre

On s’attendait à une rentrée moindre… Avec 511 romans pour cette rentrée littéraire 2020 contre 524 l’an passé, la révolution n’a pas eu lieu. Et les maisons d’édition restent encombrées des romans dont la sortie a été bloquée ou retardée par le confinement. Cette cuvée donne moins la parole aux premiers romans, 65 dont on sélectionne tout de même quelques pépites. Parmi elles, Petite dernière de Fatima Daas : un style, une voix tendre amère et un rythme qui pulse. Dans ce roman qui détonne, une jeune femme se cherche, écartelée entre famille, banlieue, islam et homosexualité.

Ce récit, inspiré de sa propre histoire, est sublimé par une belle écriture. Résolument féminine, cette rentrée est marquée par des romans tels que le Fille de Camille Laurens, et Lola Lafon qui reprend le thème de l’emprise que Vanessa Springora avait vécue et racontée il y a quelques mois. Cette rentrée est aussi sous le signe de la nuit, celle d’un premier roman lumineux Ce qu’il faut de nuit, mais aussi du dernier Laurent Mauvignier Histoire de la nuit un thriller psychologique porté par l’écriture de cet immense auteur, qui fait monter une tension insoutenable, ou encore Lumière dété puis vient la nuit une promenade mystérieuse et poétique de l’islandais Jón Kalman Stefánsson. Côté étranger justement, on se laissera subjuguer par Betty de Tiffany McDaniel.

Betty Carpenter, la petite Indienne, née d’un père cherokee et d’une mère blanche, est la 6e d’une famille de 8 enfants. Portée par les récits de son père, et pour affronter les secrets de sa famille, elle confie sa douleur à des pages qu’elle enfouit sous la terre… Ne vous laissez pas impressionner par les 700 et quelques pages, ce roman se dévore !

Sujets de l'article