Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Un nouveau concept et un nouveau siège à Canéjan pour L’Onglerie

GIRONDE - Alors qu’Angélique Gascoin, la PDG de L’Onglerie, peaufine ses produits et soins pour les ongles, elle développe en parallèle une nouvelle proposition de bar à sourcil et beauté du regard. Un nouveau challenge pour la PME qui déménage son siège social à Canéjan.

L’Onglerie, Angélique GASCOIN

Pour sa nouvelle gamme de produits, la PME girondine a sourcé davantage d'ingrédients d'origine naturelle. © D. R.

Seulement 3 ans après avoir racheté le réseau de franchises L’Onglerie, sa PDG, Angélique Gascoin, continue son lifting pour une nouvelle offre plus en adéquation avec les attentes du marché. Ainsi, quelques mois après avoir acquis l’enseigne niçoise de bars à ongles By V et lancé une nouvelle gamme de cosmétiques, la jeune présidente de L’Onglerie propose un nouveau concept ongles et sourcils, une nouvelle gamme de soins pieds et mains, et s’apprête à déménager son siège social et son centre de formation à Canéjan.

De nouveaux salons

« Nos clientes nous demandaient régulièrement où trouver de bons soins pour les cils et sourcils », explique Angélique Gascoin, qui vient d’ouvrir, rue Sainte-Catherine à Bordeaux, son nouveau concept « L’Ongle et le Regard ». Et pour ces lancements, Angélique Gascoin reste sur ses fondamentaux : une ouverture à Bordeaux, siège historique de la marque, suivie d’une seconde à Saint-Sébastien-sur-Loire, le salon dont elle a été la gérante pendant près de 18 ans, puis à Nantes dont elle est originaire.

« Une autre ouverture doit avoir lieu dans les mois qui viennent en Gironde », avance-t-elle, sans pouvoir révéler le lieu précis pour l’instant. En plus des traditionnels soins pour les ongles, ce nouveau concept de salon propose également des extensions et des rehaussements de cils ou mi-extension avec Misencil, ainsi que de la restructuration et le « brow lift » des sourcils.

L’Onglerie, Angélique GASCOIN

Angélique GASCOIN, PDG de L’Onglerie © Nathalie Vallez

3 concepts d’instituts

« L’Onglerie a développé 3 concepts d’instituts en franchise », développe Angélique Gascoin. Bloom, des salons dédiés aux ongles sur table où l’on reprend nos soins traditionnels : ongles en gel avec chablon, pose de vernis, nail art, etc. Ongles et Sourcils, une nouvelle offre très complète, et enfin les bars à ongles, des corners que l’on trouve dans des centres commerciaux et qui répondent à une demande rapide avec des prestations de beauté des ongles : capsules américaines et pose de vernis semi-permanents.

L’enseigne compte actuellement 115 salons L’Onglerie (dont 16 en Gironde) pour un chiffre d’affaires de 18 millions en 2023. Le design des différentes boutiques a également été revisité avec une décoration très sobre et naturelle mettant le bois à l’honneur.

Plus d’ingrédients naturels

Angélique Gascoin avait présenté sa nouvelle collection de soins pour les ongles (bases, essentiels et incontournables) en novembre dernier. Elle développe à présent une nouvelle gamme de soins pour les mains (fleur de thé) et pour les pieds (fleur de tiaré). Pour tous ces nouveaux produits, une reformulation a permis d’augmenter la part d’ingrédients naturels : de 81 à 99 %.

« Élaborés à partir de produits provenant de l’Union européenne, la gamme mains et pieds est fabriquée en France », souligne Angélique Gascoin. Là encore, elle a misé sur la sobriété des packagings allant de vieux rose au beige.

L’Onglerie, Angélique GASCOIN

Un premier salon « L’Ongle & le regard » vient d’ouvrir ses portes rue Sainte-Catherine à Bordeaux. © D. R.

Un déménagement à Canéjan

L’enseigne voit également plus grand : elle a quitté son siège de Pessac pour établir ses bureaux et son stock à Canéjan.

C’est aussi à Canéjan, qu’elle va proposer désormais son centre de formation qui a déménagé de ses locaux à Mériadeck. Actuellement en travaux, le site permettra de rassembler les différents postes pour une meilleure synergie.