Couverture du journal du 21/06/2024 Le nouveau magazine

Whiskies du Monde : Du Japon à la Gironde

D’abord distributeur, Whiskies du Monde, fondé en 1999 par Alain Pontoizeau, est devenu également producteur de spiritueux. Désormais codirigée par Florence et Arnaud Pontoizeau, l’entreprise a lancé ses propres marques de whiskies Évadé et Fondaudège.

Whiskies du Monde, Florence Oliet-Pontoizeau, Arnaud Pontoizeau

Florence Oliet-Pontoizeau et Arnaud Pontoizeau © whiskies du monde

C’est une histoire de famille dans laquelle chacun a eu une bonne intuition. La première c’est celle d’Alain Pontoizeau, le père. Issu de l’univers des spiritueux, il a été directeur des ventes au sein de la maison de cognac Courvoisier. Lorsqu’ils sont rachetés par Pernod Ricard, il décide de monter sa propre entreprise : Whiskies du Monde, en 1999, et de développer des marques de niche. La seconde bonne idée vient de son fils Arnaud Pontoizeau qui travaille à ses côtés. En 2009, Arnaud appelle sa sœur Florence Oliet-Pontoizeau, qui était directrice des ventes des cosmétiques SVR, pour rejoindre l’entreprise familiale. Aujourd’hui frère et sœur sont codirigeants de l’entreprise qui s’est considérablement développée.

WHISKY JAPONAIS

« Il se passe quelque chose sur le marché japonais », annonce Arnaud, « il faut voir s’il reste des distilleries artisanales et indépendantes pour importer quelques marques ». Ils commencent par le whisky Akashi. Les 600 flaconspartent en 3 jours. « Aujourd’hui, c’est plus de 340 000 bouteilles par an ! », précise  Florence Oliet-Pontoizeau, « Il fallait étoffer notre réseau de distribution sur le territoire national. » Avec l’arrivée de Florence, l’entreprise se staffe en marketing, se modernise tout en conservant des codes traditionnels. Ils développent leur gamme avec le Togouchi, négocient des contrats de distribution avec l’ensemble des marchés européens. Comme tout se passe bien (« Nos amis japonais ont vu que nous étions assez performants ») ils se développent également sur le marché américain. Et s’ils sont restés spécialisés sur les whiskies japonais, ils ont peu à peu abordé un virage vers les whiskies français !

FORTE CROISSANCE

Forts de leurs bonnes relations avec les acteurs japonais et pour pérenniser leur position sur le marché, les Pontoizeau négocient parla suite des contrats de copropriété sur des marques de spiritueux japonais. La croissance est forte et rapide : 36 millions de chiffre d’affaires en 2022 (contre 1,5 million en 2009). Whiskies du Monde travaille avec l’ensemble des réseaux de distribution : le on-trade (cavistes indépendants), qui représente 40 % du chiffre d’affaires, et off-trade (grande distribution) également 40 % et 20 % du chiffre d’affaires est réalisé à l’export. Frère et sœur ont trouvé leur mode de fonctionnement : Arnaud travaille au développement commercial, Florence au back-office, sur les réseaux fournisseurs et le développement des marques propres. « On est codirigeants, on a pu se répartir les rôles et les missions » se satisfait-elle.

Avec Fondaudège, on est devenus numéro 1 des whiskies français en grande distribution

CONSTRUCTEUR DE MARQUES

Aujourd’hui l’entreprise collabore avec une cinquantaine de fournisseurs et a une soixantaine de marques avec un positionnement premium. Au-delà de la distribution, Whiskies du Monde privilégie sa relation avec l’ensemble des fournisseurs et a investi la partie marketing. « On est constructeur de marques, on travaille avec nos fournisseurs pour mettre en œuvre des plans d’actions. » Ils élaborent des partenariats sur mesure, peuvent intervenir sur le naming ou le positionnement. Un soutien décisif car après une période de croissance importante des spiritueux, qui s’est accélérée avec les confinements, il y a depuis 2022 un report sur les whiskies moins chers, des marques de distributeurs : « Ce n’est pas une décroissance, plutôt un tassement », tempère Florence. « On attend une nouvelle croissance sur le 2nd semestre 2024 ».

ÉVADÉ ET FONDAUDÈGE

En 2019, Florence a sa très bonne idée : lancer leur propre marque de whisky. Les Pontoizeau font le tour des distilleries françaises, en sélectionnent et lancent alors Évadé. « La seule catégorie qui a continué à progresser, c’est celle des whiskies français », analyse Florence Oliet-Pontoizeau. « Les Français veulent consommer français. »Évadé, un single malt présent chez les cavistes, représente près de 50 000 bouteilles par an. Ils lancent ensuite son pendant en grande distribution Fondaudège. « Aujourd’hui ça représente 157 000 bouteilles par an, on est devenus numéro 1 des whiskies français en grande distribution. » Stimulés par cette réussite, ils ont continué de développer les whiskies et créé un rhum Hédone, puis Nectar, une gamme de rhums arrangés. « On aime être innovants, ça plaît beaucoup aux cavistes. », remarque Florence Oliet-Pontoizeau.

NOUVEAU BINÔME

Pour accompagner ce développement, un nouveau département est dédié à la création de marques. L’entreprise qui s’est installée à Mérignac compte plus de 50 salariés. « Notre père est très fier de voir qu’on continue à progresser de manière conséquente. » Début 2023, 2 directeurs exécutifs ont été nommés : Stanislas Moreau, pour la partie commerciale France et export et Audrey Dassié sur le marketing. « On a vu que notre binôme fonctionnait bien, on a eu envie de dupliquer ce modèle », soutient Florence Oliet-Pontoizeau, « On leur a confié toute la direction exécutive avec tous les sujets opérationnels de manière à ce que Arnaud et moi puissions mener de nouveaux projets ». Quels sont-ils ? Il faudra attendre quelques mois pour le découvrir !

Découvrez le Dossier : [ Whisky : Arômes girondins ]