Couverture du journal du 23/10/2020 Consulter le journal

Agrobiodiversité : les candidatures sont ouvertes

Les candidatures au Prix national pour l’Agrobiodiversité animale sont ouvertes. En huit éditions, seuls 2 éleveurs girondins sont montés sur le podium.

Christophe GUÉNON et ses bordelaises

Créé en 2012 par la Fondation du Patrimoine et le laboratoire CEVA Santé Animale et organisé sous le haut patronage du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, le Prix de l’Agrobiodiversité animale cherche à préserver la diversité des espèces agricoles françaises.

Souvent délaissées pour des races plus productives, il existe aujourd’hui plus de soixante races à faible effectif, toutes espèces confondues, parmi lesquelles la Bordelaise ou la Mirandaise pour ne citer que deux races bovines régionales. Le prix national pour l’Agrobiodiversité animale vise à soutenir les éleveurs de races locales afin de valoriser la biodiversité animale dans les élevages français. Il est remis chaque année lors du Salon international de l’Agriculture de Paris. Les candidats doivent répondre à trois critères : la valorisation économique du projet, la dimension patrimoniale et socio-environnementale du projet sur un territoire donné, les actions de sensibilisation et/ou de communication autour d’une race à préserver. Deux éleveurs girondins seulement figurent au palmarès depuis la remise du premier prix en 2013 : le conservatoire des races d’Aquitaine 3e prix pour le poney landais (2015) et Christophe Guénon 2e prix pour la vache bordelaise (2018) (cf. EJG 9 mars 2018).

Les candidats ont jusqu’au 31 décembre 2020 pour déposer leur dossier de candidature disponible sur le site internet de la Fondation du patrimoine à l’adresse suivante.