Couverture du journal du 23/02/2024 Le magazine de la semaine

Jumping International de Bordeaux : Une forme olympique !

Le Jumping International de Bordeaux, organisé par Beam, propose un événement équestre à 360° avec compétitions sportives, salon du cheval et spectacle équestre (le Cadre noir) du 1er au 4 février sur fond d’année olympique.

Jumping International de Bordeaux

Jumping international de Bordeaux 2023 © Artiste Associé

L’édition 2024 du Jumping est un peu particulière car marquée par l’esprit olympique ! Le Jumping, organisé par Bordeaux Events and more (BEAM) est un événement équestre à 360° qui propose des disciplines sportives : deux olympiques, le saut d’obstacles et le concours complet (via le cross indoor) ainsi qu’une plus traditionnelle, l’attelage à 4 chevaux. À cette occasion, des médaillés et présélectionnés olympiques, candidats à la coupe du monde et autres champions seront présents. À commencer par Henrik von Eckermann, numéro un mondial et champion du monde en titre, Steve Guerdat, champion olympique et vainqueur de l’étape bordelaise de 2020 ou encore Pieter Devos qui vient de remporter l’étape de la coupe du monde FEI Longines. Trois présélectionnés olympiques pour Paris 2024 mèneront la sélection française de 14 cavaliers pour le Devoucoux Indoor Derby.

Cadre noir en musique

L’événement de cette édition est la participation du Cadre noir de Saumur. Cette institution (tant civile que militaire) qui compte 31 écuyers décline 4 missions : la formation des cadres enseignants, le soutien à la filière équine, le pôle paradressage et le rayonnement de l’équitation de tradition française. Pour l’occasion, une équipe de 50 personnes et 35 chevaux seront présents pour un spectacle prestigieux Au cœur du grand manège qui évoque en 15 tableaux l’histoire de cette institution de renom sur fond de musique : un piano étant présent pour « l’enveloppe musicale », comme l’a précisé l’écuyer Laurence Sautet qui participera au spectacle. Autre rendez-vous exceptionnel : la « battle de dressage » lancera des défis lors d’un show inédit (en 3 rounds), avec la participation du public.

Santé équine

Le salon du cheval rassemble quant à lui quelque 230 exposants : « C’est une filière très dynamique à la fois de compétences et de passionnés », a estimé Sabine Zaegel, directrice du Jumping, avec des équipements aussi bien pour les cavaliers, que pour les chevaux, les écuries ou les transports, avec la présence d’un forum « santé équine » où le bien-être animal sera au cœur des préoccupations. « 3 millions de personnes montent à cheval », a rappelé Frédéric Morand, vice-président de la fédération française d’équitation qui compte 680 000 licenciés, et qui est la première fédération en termes d’employeur et la plus représentative des femmes avec 80 % de licenciées et 1,4 million de départs en compétition chaque année ! « Le Jumping fait partie des 10 événements retenus par la profession qui font rayonner la France à l’étranger », s’est réjoui Stéphane Kintzig, DG de Beam, en guise de conclusion.

Une équipe de 50 personnes et 35 chevaux seront présents pour le spectacle prestigieux Au cœur du grand manège qui évoque l’histoire du Cadre noir

Le Jumping International de Bordeaux en chiffres

72 000 personnes attendues

17 épreuves

300 professionnels et 200 bénévoles

700 chevaux

230 exposants

3,5 millions d’euros de budget