Couverture du journal du 30/07/2021 Consulter le journal

La Closerie des parfums s’affirme

Après avoir lancé 7 parfums autour du Oud et de la Rose, Valérie Madrid, créatrice de la Closerie des Parfums, propose 3 nouvelles déclinaisons Patchouli et Iris.

La Closerie des Parfums

© D. R.

En chaque parfum, il y a un ingrédient principal. Oud, Rose, Iris, Patchouli. Et une épice qui va faire ressortir toute sa complexité, sa force, sa personnalité. En lançant en 2018 La Closerie des Parfums, Valérie Madrid a voulu conjuguer l’excellence de la haute parfumerie française aux essences envoûtantes des épices comme une invitation au voyage. L’univers de la parfumerie et de la cosmétique, cette créatrice bordelaise les connaît par cœur. Elle y est – de son propre aveu – tombée dedans quand elle était petite. Son père et son oncle, Antoine et Hervé Madrid, se sont associés en 1972, et ont créé le groupe Panther. En 1973, ils rachètent l’usine Christine Darvin à Bordeaux-Caudéran, en 1990 les gels douche Cottage puis en 1995 la marque de cosmétiques Arnaud Paris, présente dans tous les Beauty Success. Après ses études, elle-même intègre la société et prend en charge la partie parfumerie. Cela devient vite une passion et Valérie suit une formation à l’institut de formation en parfumerie Cinquième sens, présente à Paris et à Grasse. Dès lors, forte de son héritage familial et de son parcours personnel, elle décide de lancer une marque de niche, haut de gamme, qui correspond à son univers olfactif. Son principe de départ est de marier les essences les plus nobles de la haute parfumerie aux épices du monde.

La Closerie des Parfums

Antoine Madrid, Hervé Madrid et Valérie Madrid © D. R.

NOTES DOMINANTES, DE TÊTE, DE CŒUR ET DE FOND

Valérie Madrid

Valérie Madrid © D. R.

En 2019, elle lance ses deux premières collections : Oud, décliné en cardamone, safran, baie rose et cannelle, et Rose, déclinée en cardamone, muscade et cannelle. Chaque parfum est un délicat équilibre entre sa note dominante, ses notes de tête, de cœur et de fond. Chaque parfum a été élaboré avec un laboratoire de Grasse : Robertet, Expressions Parfumées, Payan Bertrand… Elle échange d’abord autour de formules olfactives et d’un principe simple : un ingrédient principal associé à une épice. Le laboratoire sélectionne le parfumeur le mieux adapté au projet respectant le haut niveau exigé par la parfumerie de niche. Ce sont ensuite de nombreux échanges au cours desquels, ils affinent et finalisent en travaillant la signature. Ce travail peut prendre jusqu’à 2 ans, et même 3 ans au moment de la conception de la marque ! « On le crée à 4 mains. Avec Vincent Ricord, maître parfumeur de la Rose Cardamone, nous avons repris plus de 10 fois la proposition de base » remarque-t-elle, « mon rôle a été de le diriger sur sa création olfactive, en poussant au maximum la place de l’épice revendiquée, sans oublier mes idées qui évoluent au fur et à mesure de l’avancée de la conception. Alors qu’avec Philippe Romano, maître parfumeur du Oud Cannelle, le travail a été quasi parfait dès la première proposition ». Les parfums sont ensuite expertisés par le laboratoire bordelais indépendant de Clémentine Humeau, Les Olfactines. Viennent ensuite un dernier travail de formule, des tests, ainsi que la partie design et packaging supervisée par Valérie. Le conditionnement des parfums se fait enfin dans une usine spécialiste de parfums, située à côté d’Amiens.

La Closerie des Parfums conjugue l’excellence de la haute parfumerie française et des épices

LA BAIE ROSE TRÈS HESPÉRIDÉE

C’est dans un contexte difficile qu’elle lance cette seconde collection : les parfumeries sont fermées et les échantillons en rupture de stock car leur verre est réservé pour les doses vaccin ! Mais Valérie Madrid reste enthousiaste. Alors que sa première collection était assez opulente, orientale, elle a eu envie pour cette saison de quelque chose de beaucoup plus frais. Elle a choisi comme ingrédient principal le Patchouli décliné en baie rose et cannelle, et l’Iris décliné en baie rose. « La baie rose est très hespéridée, très agrumée » note-t-elle, « les parfums sont très frais, tout en restant marqués par les épices. » Si l’on prend Patchouli Baie Rose, on découvre un patchouli zesté, infusé de fraîcheur, agrémenté d’une baie rose pétillante. Puis viennent le gingembre et les agrumes. Enfin la feuille de thé verte et tonique. « Des rencontres étonnantes pour un embrun tropical, boisé et iodé, aussi vivifiant qu’envoûtant. » Un savant équilibre portant la signature La Closerie des Parfums.

On crée chaque parfum à 4 mains avec un maître parfumeur.