Couverture du journal du 17/07/2024 Le nouveau magazine

Un nouveau siège et de nouvelles ambitions pour Cerfrance Gironde

Artigues-près-Bordeaux - Cerfrance Gironde inaugure son nouveau siège social. Ce cabinet de conseil pluridisciplinaire et d’expertise-comptable créé à l’initiative du monde agricole a développé son offre et compte une part croissante d’artisans-commerçants parmi ses clients.

Cerfrance Gironde

Le nouveau siège social de Cerfrance Gironde © Cerfrance

Cerfrance ne s’est pas toujours appelé ainsi ! À sa création en 1961, ce cabinet de conseil et d’expertise-comptable s’appelait « Centres de gestion », comme le rappelle Robert Barrière, président de Cerfrance Gironde, également viticulteur et membre du conseil d’administration depuis 35 ans.

Créé à l’initiative du monde agricole, il a été initié par une OPA (organisation professionnelle agricole) regroupant la Chambre d’Agriculture, le Crédit Agricole, Groupama, la MSA (sécurité sociale agricole), la FNSEA (fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles), et les Jeunes Agriculteurs pour répondre aux réglementations. « C’était un cabinet comptable agricole », précise Robert Barrière.

Clients adhérents

La dimension mutualiste du réseau structure toujours sa gouvernance et fait sa particularité. Cerfrance est un réseau national, où chaque siège social possède son conseil d’administration. Les clients sont des adhérents qui élisent leur conseil d’administration – qui compte 22 membres en Gironde – qui lui-même élit un bureau.

« En tant que président, je délègue au directeur général toute la stratégie adoptée par le conseil d’administration », souligne Robert Barrière. « Ce modèle nous permet d’adapter notre stratégie aux préoccupations des clients », renchérit Luis Sandret, DG de Cerfrance Gironde depuis 2012. « En tant qu’association, l’autre avantage c’est qu’il n’y a pas d’actionnaires et que tout est réinvesti dans le social, la politique salariale et le développement. »

Activité conseil

Depuis la création, le modèle s’est diversifié et enrichi : « Après la réforme de la profession d’expert-comptable en 2004, les activités se sont industrialisées, continue Luis Sandret, on a ajouté toute l’activité conseil, économique et stratégique, la partie sociale, le juridique fiscal, l’informatique, la gestion de patrimoine… ».

La clientèle a également évolué : elle était, au départ, constituée quasi exclusivement d’agriculteurs, et en Gironde de viticulteurs, « elle compte aujourd’hui 50 % d’artisans et commerçants qui font le tissu économique de la Gironde, avec un grand nombre de TPE/PME », insiste Luis Sandret.

La clientèle compte aujourd’hui 50 % de d’artisans et commerçants

Proximité

Autre spécificité de ce réseau qui compte 12 sites en Gironde : sa proximité avec ses clients. « On participe au développement des territoires, ce sont des enjeux et valeurs qui nous sont chers, on travaille beaucoup avec les collectivités locales et on est très proches de nos clients », indique Luis Sandret.

Initialement implanté dans Bordeaux, le siège social a déménagé à Artigues-près-Bordeaux en 2001 et compte une centaine d’employés. Juste avant le Covid, le Conseil d’administration a décidé de rénover le bâtiment énergivore et devenu obsolète, et de créer de la place supplémentaire.

Vaisseau amiral

Le chantier est finalement lancé en 2023, sous la houlette de BYAA architectes, et le bâtiment vient d’être livré après un an et demi de travaux. Le bâtiment à énergie positive est équipé d’une station photovoltaïque installée sur le toit : « C’est devenu notre vaisseau amiral, commente Luis Sandret, qui nous sert aussi sur les prestations qu’on veut mettre en œuvre vis-à-vis de nos clients, c’est-à-dire la rénovation énergétique et les préoccupations écologiques ».

Pour le binôme, il était aussi important d’avoir un lieu accueillant pour recevoir une clientèle en continuelle évolution. D’ailleurs, l’ensemble des agences girondines ont également été rénovées.

Peu de turn-over

« Notre modèle de développement depuis une dizaine d’années fait que la part d’artisans, commerçants, services augmente », souligne Luis Sandret. Des professions séduites par le modèle privilégiant la proximité : « On a très peu de turn-over », remarque Robert Barrière.

L’évolution de positionnement a également joué dans cette transition. « L’enjeu aujourd’hui, c’est d’intégrer la nouvelle réglementation fiscale, l’arrivée de la facture électronique, l’automatisation des process et d’accompagner tous les clients dans cette transformation », précise Luis Sandret qui accompagne ainsi le développement de Cerfrance Gironde.

Cerfrance Gironde

200 collaborateurs (180 en agence + 20 dans 2 filiales informatiques)

3 400 clients adhérents

12,5 millions de CA (+ 2 millions avec les filiales informatiques)

12 agences : Artigues-près-Bordeaux (siège social), Mérignac, Saint-Laurent-du-Médoc, Andernos, Gujan-Mestras, Virsac, Bourg, Saint-André-de-Cubzac, Saint-Émilion, Pineuilh, Cadillac et Langon