Couverture du journal du 04/12/2020 Consulter le journal

Coronavirus : Le commerce menacé

Malgré des aides renforcées, l’inquiétude gagne les chefs d’entreprises des TPE/PME autant sur leur possibilité de reprise que sur la gestion de cette reprise.

Malgré une meilleure compréhension des aides apportées par l’État, l’inquiétude gagne de nombreuses entreprises. Et parmi celles qui reviennent le plus souvent : la peur de ne pas réouvrir. Parmi les entreprises interrogées par la CCI Bordeaux Gironde, 82 % accusent un chiffre d’affaires en berne. 

La Chambre enregistre cette semaine 349 nouveaux dossiers d’accompagnement renforcé, soit 1935 en tout. 46 % ont actionné le dispositif de report ou décalage de cotisations, 45 % ont fait appel au Fonds de solidarité et 44 % ont eu recours au chômage partiel. Enfin 84 % ont demandé un report de crédit bancaire et 82 % ont sollicité un prêt garanti par l’État (PGE) qui a reçu un accueil positif dans la quasi-totalité des cas. 

Etchebest et Vanhove montent au créneau
Mais toutes ces mesures ne suffiront peut-être pas aux petites et récentes entreprises, en particulier dans le secteur de la restauration et de l’hôtellerie : 45 % redoutent un arrêt d’activité, et 31 % craignent de devoir fermer dans les 6 mois. « Je crains que nous devions aller plus loin en effaçant certaines dettes notamment pour les secteurs du commerce, de l’hôtellerie et de la restauration dont la reprise n’a pas été précisée », a estimé Patrick Seguin. « Les mesures liées aux reports de charge ne suffiront pas si la trésorerie est inexistante, comme c’est le cas pour 2 entreprises sur 3. » Face à ces menaces, un collectif des restaurateurs du Sud-Ouest, avec à sa tête les très populaires Philippe Etchebest et Marc Vanhove, a interpellé les ministres Gérald Darmanin et Bruno Lemaire pour que le gouvernement et les assurances prennent chacun à leur compte un tiers des charges à rembourser.

Des masques sur CDiscount Pro
Si dans de nombreux secteurs, on attend le 11 mai avec impatience, la gestion de cette reprise du travail pose également question. Comment la réussir dans de bonnes conditions sociales et sanitaires ? « Les déplacements, les repas, les logements (pour le secteur du bâtiment par exemple) sont des contraintes auxquelles on ne pense pas toujours », a estimé Patrick Seguin. Parmi les initiatives remarquées, la plateforme CdiscountPRO permet désormais aux PME et TPE de commander des masques chirurgicaux pour leur personnel qui seront livrés par les enseignes Casino. Ainsi, les entreprises devraient être équipées en seulement quelques jours. On le constate, la sortie de confinement génère autant d’espoirs que d’inquiétudes.