Couverture du journal du 18/09/2020 Consulter le journal

Jeu Vidéo / Asobo aux commandes de Microsoft Flight Simulator

« Un chef d’œuvre » (IGN), « Le monde comme vous ne l’avez jamais vu » (Jeuxvideos.com), « Un jeu de haut vol » (Le Monde)… Les louanges de la
presse spécialisée et générale sont unanimes pour décrire le nouvel opus du mythique jeu de simulation aérienne, Microsoft Flight Simulator, sorti le 18 août. 38 ans après le lancement de la franchise et 14 ans après la dernière version publiée, l’édition 2020 propose un voyage contemplatif ultra-réaliste tout autour de la terre, avec des détails d’une précision unique, et même la météo en temps réel. Basé sur une intelligence artificielle et développé par le studio indépendant bordelais Asobo durant 4 ans, le jeu s’appuie sur les données réelles des constructeurs aéronautiques (jusqu’à 30 appareils sont disponibles dans la version Premium Deluxe) et sur les outils de Microsoft (le service de cartographie Bing Maps et le cloud Azure). De nombreuses mises à jour sont d’ores et déjà prévues, et des versions Xbox et Hololens devraient prochainement sortir. Il s’agit de la troisième collaboration entre le géant américain et le studio bordelais, qui avait déjà travaillé sur la Kinect et les lunettes de réalité virtuelle Hololens. Créé en 2002 à Bordeaux, Asobo Studio, qui compte près de 170 salariés, affiche un chiffre d’affaires de 16 millions d’euros en 2019, année de sortie de son plus gros succès, A Plague Tale : Innocence, écoulé à un million d’exemplaires, et consacré aux « Pégases » du prix du meilleur jeu vidéo.